A travers le temps

Le mot mesnil signifie « petite maison ». L'ancienneté de ce lieu est attestée aujourd'hui par les vestiges d'un ancien bâti qui a été transformé en métairie lors de l'édification du château en 1849.

La construction de ce château remonte à 1848-1849 d'après la tradition orale. Lors de la réalisation du cadastre de la commune en 1849, le bâtiment existait déjà. Sur ce document ancien, ce lieu ne portait pas encore le nom de "Haut Mesnil", mais seulement celui de Tertre-Pin. Le nom de Tertre-Pin est en fait celui de la ferme, laquelle est effectivement antérieure au Château, l'âge de certains des bâtiments les plus anciens pouvant être estimé aux environs du 15 ou 16ème siècle. La ferme située au sud-est existait déjà, au contraire de la chapelle édifiée dans les années 1870. Le château a été construit par Adolphe Surcouf, l'un des fils de Robert Surcouf. On prétend que Robert Charles Surcouf aurait acheté la forêt du Mesnil pour y chasser, voulant aussi y édifier un pavillon de chasse. Il fit seulement construire le garde-manger de chasse qui existe encore ; l'acquisition des terres fut en fait réalisée en 1840 par son fils Adolphe, qui y fit construire le château actuel en 1848 ; son second fils, Auguste, fit construire la demeure du Mesnil des Bois.

Ce château possède une maçonnerie enduite ; les chaînages d'angle et les encadrements de baies sont quant à eux réalisés en pierre de taille de granit. Le solin est réalisé en moellon de granit ; il existe une corniche en brique en partie supérieure des murs.

Le bâtiment est composé d'un corps central et de corps latéraux légèrement en saillie. Les corps latéraux sont couverts de toits à croupes percés de lucarnes surmontées de frontons très aigus. La façade est rythmée par cinq travées, trois sur le corps central et une sur chaque corps latéral. Le bâtiment possède une cave, un rez-de-chaussée, un premier étage et un comble. Le grenier après l'étage sous comble était en fait utilisé pour le logement des domestiques. Le sous-sol était utilisé non seulement comme cave, mais également comme cuisines. A l'entrée du sous-sol, côté est, on peut voir les initiales du propriétaire, intégrées au vantail de ferronnerie de la porte.

L'ouragan de 1987 a fortement endommagé les restes de la propriété et la ferme (vents de plus de 180 km/h du fait de la position culminante du manoir), le château était ainsi entouré d'arbres avant 1987. Suite à cette tempête la toiture de la longère de la ferme voisine a été perdue ; elle arborait également un petit clocheton, comme le logis principal, servant à la ventilation statique du grenier à blé.

Cette maison appartient toujours à la famille Surcouf.

"Source l'ABREC 35 du 16 décembre 2007"

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×